vendredi 16 février 2018

Il est interdit de critiquer l'islam et son prophète !

Il est interdit de critiquer l'islam et son prophète !

Des musulmans voulant imposer la charia en France m'ont demandé de transmettre le message suivant : 
"Il est désormais interdit en France, sous peine de mort, de critiquer l'islam et son prophète".

Personnellement, je ne juge pas les gens sur leur religion ou leur couleur de peau, mais les musulmans si.
Récemment, un musulman noir que je considère comme mon ami m'a dit ceci :
L'islam s'impose à tous les musulmans, nous avons des lois que nous devons respecter. Les musulmans forment une communauté soudée. Si un musulman commet un acte au nom de l'islam, nous ne pouvons pas nous désolidariser de ce musulman. Les journalistes de Charlie Hebdo ont commis un sacrilège et ils devaient être tués. N'importe lequel des musulmans vivant en France devait tuer ceux qui ont osé caricaturé le prophète. 
Il n'y a pas de musulmans modérés, extrémistes ou islamistes, il n'y a que des musulmans.

Il y a aujourd'hui trop de musulmans vivant en France prêts à défendre au péril de leur vie les valeurs de l'islam pour qu'on ignore ces lois. Voir ici les lois islamiques.
La police française n'a pas réussi à protéger les journalistes de Charlie Hebdo. Elle ne pourra rien faire pour vous protéger.
Le gouvernement français ne pouvant protéger sa population, nous n'avons pas d'autre choix que de nous soumettre à la loi islamique. En conséquence, je m'engage à ne plus rien écrire sur l'islam.
Thierry Cumps

mercredi 10 janvier 2018

Le racisme anti-noirs au Maroc dure toujours !

Maroc racisme

Au Maroc, le racisme des arabes envers les africains noirs persistent toujours.

Voici quelques articles que je vous invite à lire :
Aux origines du racisme au Maroc
Au Maghreb, le racisme anti-Noirs persiste
Le racisme anti-noir réapparaît avec violence à la CAN 2017
Les étudiants africains, victimes du racisme ordinaire au Maroc
Pire que le racisme, la négrophobie des Arabes du Maroc, d’Algérie et d’ailleurs

Rappelons que l'islam n'a toujours pas aboli l'esclavage même si la plupart des pays musulmans ne le pratiquent plus sous la pression de la communauté internationale. L'Algérie et le Maroc ont été pendant longtemps des pays qui pratiquaient l'esclavagisme et c'est notamment la France qui y a mis un terme.

Kahlouch (noir en dialecte algérien), moussekh (sale), nigro (nègre) va-t-en !».
Il ne faisait que passer. Derrière lui, une dizaine de petits garçons rient, persiflent et raillent. Le jeune homme s'arrête et les défie du regard. Les enfants lui font face sans oser s'approcher et continuent de chantonner leurs insultes: «nigro, nigro!»
L'écho de leur voix stridentes qui scandent l'insulte en chœur les amusent. Ils hurlent de plus belle.
L'un d'entre eux, un petit garçon au sourire malicieux jette une première pierre. Le jeune homme prend la fuite et se perd dans une ruelle de ce quartier de Bab-el-Oued. D'autres jets de pierre atterrissent sur la place qu'il vient de quitter.
C'était il y trois semaines à Alger, capitale d'un pays où on a du mal à accepter l'étranger et encore moins à l'aimer, surtout quand il n'est pas Européen. La scène est d'une banalité qui ne choque plus. Presque une routine pour les Chinois et les Subsahariens, de plus en plus nombreux en Algérie. 

A lire : Le calvaire des noirs en Algérie


Maroc : le racisme anti-noirs
Maroc


N'hésitez pas à m'écrire.

http://thierry-cumps.blogspot.fr/p/lauteur-de-ce-blog.html

CUMPS (association d’aide grâce à l’outil Internet)

Association loi de 1901
Siège social : 4 rue Charles-Emile Paris – 93350 Le Bourget
L’association CUMPS vous aide à être visible sur internet et combat toutes formes de criminalité sur internet.
Nous avons l’ambition d’aider les gens et de créer des centres de formation un peu partout dans le monde.
Déclarée à la Préfecture de la Seine-Saint-Denis sous le numéro W931008835.
N° SIREN : 533 488 045 – N° d’enregistrement à la CNIL : 1587474

dimanche 7 janvier 2018

Non à l'esclavage en Lybie (ou ailleurs)

Si vous aussi, vous êtes contre l’esclavage, n'hésitez pas à le dire comme moi sur votre page Facebook. Comme je l'ai déjà dit sur ce blog, l'islam n'a jamais aboli l'esclavage et celui-ci est toujours pratiqué dans certains pays arabo-musulmans comme l'Arabie Saoudite.

Thierry Cumps

Pour ma part, je continuerai à dénoncer l'esclavagisme, les viols, les attentats et autres choses horribles que vous ne devriez pas acceptez si vous étiez des hommes dignes de ce nom.
Mais d'hommes, vous n'en avez que l'apparence, puisqu'en tolérant ceci, vous vous êtes rendu complice de cela.


Viols de masse des allemandes par des migrants africains et syriens


LE « TAHARRUSH » OU LE JEU DE VIOL DANS LA SOCIÉTÉ ARABO-MUSULMANE
LAPIN TAQUIN - FÉMINISME MUSULMAN

N'hésitez pas à m'écrire.

http://thierry-cumps.blogspot.fr/p/lauteur-de-ce-blog.html

CUMPS (association d’aide grâce à l’outil Internet)

Association loi de 1901
Siège social : 4 rue Charles-Emile Paris – 93350 Le Bourget
L’association CUMPS vous aide à être visible sur internet et combat toutes formes de criminalité sur internet.
Nous avons l’ambition d’aider les gens et de créer des centres de formation un peu partout dans le monde.
Déclarée à la Préfecture de la Seine-Saint-Denis sous le numéro W931008835.
N° SIREN : 533 488 045 – N° d’enregistrement à la CNIL : 1587474

dimanche 17 décembre 2017

Pour Manuel Valls, l'antisémitisme est le lien entre La France insoumise et Alain Soral

L'ancien Premier ministre dénonce la cécité des élites et de la gauche face à la montée d'un “nouvel antisémitisme” d'inspiration arabo-musulmane. Il appelle à la mobilisation générale pour combattre ce fléau qui menace le pays tout entier et enjoint au président Emmanuel Macron de parler haut et fort.
Lire l'article sur Marianne
Lire l'article sur le lab d'Europe1
Le fascisme islamique
L’intellectuel allemand d’origine égyptienne Hamed Abdel-Samad introduit sa réflexion sur les sources de l’islam politique par un rappel du contexte historique : l’islamisme des Frères Musulmans s’est développé en Egypte au même moment que le fascisme en Italie et le national-socialisme en Allemagne. Il ne s’agit pas d’une simple coïncidence chronologique. Selon l’analyse implacable de l’auteur, les principes fondateurs de l’islam politique et les étapes de son établissement dans la péninsule arabique prouvent que l’idéologie fascisante y est présente dès le premier jour. Le « fascislamisme » n’est pas une figure de style, mais une réalité historique. L’islamisme radical n’est pas la trahison ou la perversion récente d’une religion immaculée, mais la tare originelle de sa traduction dans le champ politique.

lundi 20 novembre 2017

Racisme: L’Algérie vient d’interdire aux Noirs de prendre les transports en bus et taxi

Algérie
L’Algérie vient d’interdire aux Africains de prendre les transports en bus et taxi, une nouvelle expression du comportement raciste de l’Etat envers les migrants subsahariens. Cette chosification rappelle le comportement des Nazis contre les Juifs, légitime les actes passés et prépare un pogrom.
Lire la suite de l'article ici !

mercredi 11 octobre 2017

Une campagne de la RATP qui montre bien le racisme anti-blancs ambiant

RATP - Pub raciste

Une campagne de la RATP qui montre bien le racisme anti-blancs ambiant.
Si à Evry, Manuel Valls veut des «Blancs, des white, des blancos», on ne comprend pas que la RATP accuse de fraudes uniquement les blancs, se coupant ainsi de la réalité du terrain. Où sont les noirs et les arabes ?
Sérieux, qui pourrait accorder la moindre crédibilité à une telle campagne ?
Cette publicité stigmatise les blancs. Elle est raciste.

vendredi 6 octobre 2017

Derrière l'affaire Sonia Nour, la banalisation du discours ‘indigéniste'

Amine El Khatmi revient sur les propos de Sonia Nour, qualifiant de «martyr» le terroriste de Marseille. Un discours «islamo-indigéniste» qui se répand en banlieues avec la complaisance de certains élus.

C'est en s'exprimant sur l'odieux assassinat perpétré dimanche contre deux de nos compatriotes à Marseille que la militante communiste a déclenché un scandale ; «Quand un martyr égorge une femme et poignarde une autre, là ça fait du bruit. Terrorisme, du sang, civilisation, bla bla bla… Par contre, que le terrorisme patriarcal nous tue tous les deux jours, on l'entend moins votre grande gueule» écrit-elle. 

L'apologie du terrorisme n'est pas loin, la glorification du terroriste transformé en héros évidente. Elles sont insupportables.

Insupportables pour les familles des deux victimes de Marseille d'abord, qui, en plus de l'immense chagrin provoqué par la perte d'un enfant, doivent endurer les commentaires crétins de Mme Nour et de ses nombreux défenseurs désertés par la décence et tentant de relativiser et de justifier l'injustifiable.

Insupportables pour les autres familles des victimes et les blessés des attentats précédents qui doivent bien peiner à comprendre - et nous avec eux - ce qu'il y a d'héroïque à lancer un camion sur une foule sans défense, à décimer la rédaction d'un journal ayant des crayons comme seules armes ou à tirer une balle dans la tête d'un enfant de 4 ans dans la cour d'une école juive à Toulouse.

Le propos de Sonia Nour, s'il est incontestablement choquant, ne doit pas pour autant surprendre. La jeune femme se présente sur la biographie de son compte Twitter comme une «militante décoloniale», autrement dit une sympathisante des idées et des thèses défendues par les Indigènes de la République.

La représentante de ce mouvement raciste, antisémite et homophobe, Houria Bouteldja, n'hésitera d'ailleurs pas à monter au créneau pour défendre la jeune collaboratrice, dénonçant «des méthodes expéditives et lâches, d'une indignité insondable». 

Lire la suite de l'article ici !


La gauche raciste et islamo-fasciste

Antisémitisme : le "J'accuse" de Manuel Valls
L'ancien Premier ministre dénonce la cécité des élites et de la gauche face à la montée d'un “nouvel antisémitisme” d'inspiration arabo-musulmane. Il appelle à la mobilisation générale pour combattre ce fléau qui menace le pays tout entier et enjoint au président Emmanuel Macron de parler haut et fort. 

mercredi 20 septembre 2017

Le racisme anti-blancs et anti-français


Je cite "Je n'ai pas d'amis blancs parce que là où j'habite (Aulnay-sous-Bois dans le 93), il n'y a pas beaucoup de blancs." Je constate aussi que Momo / Mohammed, un musulman noir, déclare ne pas avoir d'ami blanc.
Personnellement, j'ai des amis noirs et je n'ai aucun problème avec la couleur des gens.
Nous avons dans certains territoires de la France une population arabe et noire plus importante que la population blanche d'origine, ce qui a d'ailleurs entrainé un racisme anti-blancs et anti-français qui étaient jusqu'alors inconnus dans notre pays. Je souhaite qu'on organise la réciprocité (l'égalité) en plaçant volontairement des blancs dans les pays d'Afrique (du Sud et du Nord) car ces pays manquent cruellement de mixité


Mélanchon, né au Maroc en 1951, nie qu'une France blonde aux yeux bleus n'a jamais existé

En France, vous ne verrez jamais des blancs attaquer des noirs, mais toujours des noirs attaquer des blancs.
L'un de mes collègues africains m'a expliqué que les blancs étaient des victimes potentielles et que personne n'oserait s'en prendre à un noir ou un arabe car il aurait trop peur des conséquences. Alors que les blancs n'osent pas se défendre, réfléchissent trop aux conséquences de leurs actes, voire prient pour leurs agresseurs.


Mélenchon : "je ne peux pas survivre quand il y a que des blonds aux yeux bleus"


LAPIN TAQUIN LE RACISME ANTIBLANC

mercredi 26 avril 2017

Tous unis contre la haine

Les socialistes jouent sur la peur, propagent la haine et instrumentalisent le racisme. Réagissons !